La Petite Rêveuse

Il était une fois dans un village fort reculé dans le temps et dans les territoires… vivait une jeune fille au tempérament doux. Tous les jours Petite rêveuse se voit dans l’obligation de parcourir des dizaines de kilomètres dans le désert aride afin de récupérer de l’eau au puy, le seul point d’eau pour tous les habitants de ce village encerclé par la chaleur ardente. Il est coutume que ce pénible travail soit accomplis par le premier enfants de chaque famille ce qui était le cas de notre petite rêveuse. Tous les jours elle prenait donc ces deux sceaux, joint par un grand bâton qu’elle supporter sur ces épaules. De nature discrète, Petite rêveuse aurait pu passer complètement inaperçu sans quelques petits détails qui intrigué les villageois . Pour commencer les enfants du village s’aperçurent que l’un des deux sceaux de la petite rêveuse était percé et laisser couler, goûte à goute son si précieux contenus.  C’est ainsi que les enfants du village se mirent à se moquer de notre petite rêveuse. Les coquins en firent même une comptine qui ne tarda pas à se retrouver sur toute les lèvres des habitants … « Petite Tête en l’air, tu va chercher de l’eau, petite tête en l’air mais tu ramène de l’air … »  Mais cela ne suffit pas à changer les habitudes de la petite rêveuse qui au contraire semblé amusée de cette mélodie . Par la suite, les adultes du village se mirent à leurs tour à critiquer la petite rêveuse. En effet chaque jours en après avoir remplis ces seau,  au puy, elle  ne prenais pas le même chemin que tous les autres jeunes, … le chemin le plus court ! Ce fameux chemin emprunté par tous les jeunes depuis des millénaires, ce chemin droit et direct tracé par les ancêtres, le seul chemin connue de tous les villageois et ceux depuis la nuit des temps.  Petite rêveuse, avait choisis un chemin beaucoup plus long et sinueux, un chemin qui semblais différent au yeux de tous les villageois et cela déplaisait énormément aux adulte du village qui n’aimait pas beaucoup les différences… ». « Toi, Petite rêveuse , N’as tu pas appris que l’eau est précieuse… En plus de la gâché avec ton seau gaté.  tu ne songe donc pas à tes parents inquiet… » Envers et contre tout, petite rêveuse ne semblais pas perturbée par les critiques des adultes non plus. Sereine et paisible elle poursuivait chaque jour sur son propre sentier.  Pour finir, notre jeune fille finis par s’attirer aussi les foudres des commerçants du villages qui a leurs tours furent outrés par un dernier détail dans le manège de la petite rêveuse . En effets, les commerçants ( tous le monde sait qu’il n y a pas plus commère qu’un commerçant  et tous le monde sait aussi de là que vient le mot « commerçant ». Bref, ces dernier se plaisait à remarquer qu’en plus de rallonger son chemin, la jeune fille s’autoriser tous les jours au cours de son périple une petite pause. En effet sur le retour, Tous les jours exactement au même endroit, à l’abris des regards, elle posait ces sceau s’allonger sur le sol et regarde le ciel rêveuse jusqu’à la tombée de la nuit… Les commerçants se mirent alors à leurs tour à sermonner notre protagoniste qui ne laissait apparement personne indifférent. s’il y a bien quelqu’un chose que les commerçant déteste c’est la fainéantise ». « Non mais vous vous rendez compte du temps qu’elle gaspille, un temps précieux,… imaginez que cela soit contagieux , » c’est un grand malheur qui pourrait s’abattre sur le village. Mais la petite petite continuer son petit manège et ne le prête aucune attention. Un jours ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le village. Les enfants, les adultes, et même les commerçant du village se concertèrent et décidèrent que cela devait cesser …  il se rendirent prestement auprès du conseil des anciens du village pour plaider leurs causes et demander à ce qu’on raisonne cette petite impertinente… « Cette petite rêveuse est différent qui, la différence c’est dangereux, c’est un grand danger sur tout le village! ». Les membres du conseil du village, composé des plus anciens et des plus éminent membre de la communauté était réputé pour leurs grande sagesse.  Il écoutèrent le récit des enfants enfants, celui des adultes, puis celui des commerçants…. Il se retirèrent un instant… puis s’adressèrent a la masse des villageois énervés… pour résoudre cette infamie nous proposons une solution … Demain, à l’aube, avant même que le soleil ne se lève, avant que la petite rêveuse n’est finis de rêver, nous iront tous au puy et nous attendrons la jeune fille…nous serons sur de l’y trouver lorsque celle si viendra remplir ses sceau … et ainsi nous la suivrons sur son chemin ! » « Fabuleuse idée «  dire villageois en coeur !  Cela sera l’occasion de lui témoigner notre désaccord et peut être cessera t’elle cette attitude puérile » Et C’est ce qu’il firent …  C’est ainsi, que près du puy tous le village attendais que la petite rêveuse point le bout de son nez près du puis … Fidèle à son projet quotidien, celle ci finis par arrivée…  Tous le monde l’a regarda faire… Elle avais bien remarqué que tous les villageois était là. Elle avait bien remarqué tous ces regards sur elle… mais qu’importe, toujours aussi sereine et paisible, elle Fit comme si de rien était.  Elle remplis son premier seau, le second .. et repris la route de plus belle ignorant ce drôle de cortège … Il pensait la surprendre mais à la place de cela …. Un pas après l’autre, les villageois furent stupéfaits … subjugués par un spectacle étonnant … contrairement au chemin que tous le monde connaissait, le chemin que la petite rêveuse emprunter était parsemé de verdure et de fleurs… et pour cause … chaque petite goutte d’eau qui s’échapper de son seau percé venait arroser de jolie petit feuillage … le sentier battus avait fait place à un parterre doux et confortable pour lés pieds, avec le temps et goutte après goûte elle avait donner naissance à une merveilleuse coulée de couleurs fleuris … Personne n’osa dire un mot, … et le cortège hébété poursuivit…  Non au bout de leurs surprise, tous restèrent sans voix Lorsque la petite rêveuse  s’arrêta pour sa fameuse petit pause … elle avait choisis un petit coin d’ombre entre ce qui était autrefois deux dune de sable … et la … à l’endroit même où petite rêveuse déposée son seau percé…le désert et aride et sec avait laissé place à un magnifique oasis où des animaux pouvais à présent se désaltérer… des oiseaux, des antilopes, et même des éléphants y avait trouver un havre propice à la paix… Alors, les enfants, les adultes, les commençants, honteux comprirent une choses que les anciens du villages avait déjà deviné depuis longtemps… Parfois quelque choses ou quelqu’un peut vous sembler, absurde, inutile, et semble n’avoir aucun sens. La prochaine fois que quelque chose vous paraît différent … cela ne veux pas dire que c’est forcément dangereux … Parfois les choses ou les personnes qu’on ne comprend pas peuvent être intéressante à observer de plus près … ainsi la prochaine fois que vous verrez une différence … penchez vous, rapprochez vous, changer d’angle de vue … et peut être découvrirez vous une chose ou une personne merveilleuse! La légende raconte que depuis ce jours, tous les jeunes du village emprunte et invente leurs propre chemin, et que cela à donner naissance à tous les plus beau sentier du monde .